Pourquoi et comment intégrer des plantes dans sa décoration industrielle ?

0 comment 757 vues

Au milieu d’une atmosphère de style industriel qui peut sembler froide et parfois austère, pourquoi ne pas apporter une petite touche de vie et de naturel à votre espace à l’aide de plantes ?

D’autant que les végétaux possèdent également quelques autres ressources insoupçonnées !

Découvrons donc les raisons pour lesquelles les plantes deviendront un indispensable de votre déco indus, et comment les intégrer à votre intérieur de la façon la plus harmonieuse possible.

Les plantes, un élément décoratif à part entière

Un allié décoratif pour une ambiance industrielle chaleureuse

En plus de la couleur et des textures, les plantes d’intérieur sont un excellent moyen d’apporter de la profondeur à un espace.

Jouez sur l’impression de foisonnement, mettez les plus petites plantes devant les plus grandes, jouez sur la verticalité, et vous créerez ainsi facilement la perspective tant recherchée.

Un excellent moyen d’agrandir un petit espace dans une maison !

En utilisant des pots ou des jardinières dans des matériaux bruts tels que la pierre, le béton ou le bois massif, vous pourrez créer un point d’intérêt visuel indéniable.

Vous obtiendrez le même effet en les disposant sur des étagères en chêne, une table basse en acier, ou près d’un tableau en ardoise exposé sur un meuble en bois massif.

Notons également que vous pourrez utiliser les différentes textures du feuillage délicat et décoratif, ainsi que les nombreuses couleurs des végétaux pour créer un contraste avec les couleurs neutres ou sombres, ainsi qu’avec les matériaux bruts typiques de la décoration industrielle.

Enfin, il peut être intéressant de créer un point de focalisation visuelle en plaçant une plante à un endroit particulier de la pièce, en mettant en valeur un élément fort de la plante : sa couleur, son feuillage ou même l’aspect de son tronc s’il s’agit d’une plante arbustive par exemple.

A vous de jouer sur tous ces éléments pour mettre en place une ambiance plus douce et chaleureuse à votre déco indus, tout en y apportant un peu de nature et de vie !

plantes en pot béton devant miroir verrière
plantes dans suspensions en macramé devant mur de briques

Une solution pour délimiter les espaces

Vous le savez, les grands espaces ouverts sont typiques des intérieurs industriels, à l’image des incontournables lofts New-Yorkais.

Profitez alors de vos plantes vertes pour séparer les zones fonctionnelles et structurer les espaces.

Vous créez ainsi des zones de vie distinctes, telles qu’un salon, une salle à manger, une cuisine, ou encore un bureau, sans dénaturer l’essence même de votre décoration indus, et tout en assurant une transition naturelle et délicate entre ces différents endroits.

Encore une fois, choisissez soigneusement vos plantes en fonction de l’aspect de leur feuillage, leur couleur, leur taille, pour ne pas rompre l’harmonie du lieu, tout en apportant un intérêt visuel important.

Souvenez-vous qu’il est également possible de cacher des éléments qui pourraient être inesthétiques, voire même de les mettre en valeur !

Un grand ficus cachera un tuyau inadapté, alors qu’un lierre pourra y grimper et créer un point de mire particulièrement original dont vos visiteurs se souviendront longtemps !

Jardinières de plantes vertes retombantes utilisées pour séparer les espaces

Les effets des plantes sur la santé et le bien-être

Un air purifié grâce aux plantes d'intérieur

L’Université de Floride nous explique que c’est le Dr Bill Wolverton, scientifique de la NASA et auteur de « How to Grow Fresh Air » (« Comment cultiver de l’air frais »), qui a confirmé, en 1984, que les plantes d’intérieur purifiaient l’air.

En effet, les plantes améliorent la qualité de l’air intérieur en transformant le dioxyde de carbone (CO2) en oxygène (O2) grâce à la photosynthèse, réduisant ainsi notre empreinte écologique.

Lors de la photosynthèse, elles émettent aussi des ions négatifs dans l’air qui, en se liant aux particules de poussières ou d’aérosols (tels que les fumées ou les différentes odeurs), permettent de les amalgamer, et ainsi les neutraliser.

D’autre part, elles absorbent les toxines, telles que les composés organiques volatils, les fameux COV, provenant de sources aussi variées que les meubles, la peinture, ou encore les tapis.

Elles réalisent cela grâce à leurs racines et les bactéries qui vivent au contact de celles-ci.

Certaines plantes permettent aussi d’absorber le benzène ou le formaldéhyde entre autres.

Pour finir, les plantes aident également à lutter contre l’assèchement de l’air ambiant.

En transpirant de la vapeur d’eau par les pores microscopiques des feuilles (appelés stomates), elles contribuent à augmenter l’humidité de l’air, permettant de réduire des effets désagréables sur l’organisme humain comme le syndrôme de l’oeil sec, ou l’assèchement des voies respiratoires.

Autre point positif qui en découle : elles permettent l’abaissement de la température de la pièce.

Les plantes servent donc de filtres à air naturels, et pourraient ainsi constituer une alternative écologique à certains produits chimiques ou équipements électriques.

Quelles sont les plantes d'intérieur qui améliorent la qualité de l'air ?

D’après Healthline.com , voici une liste des plantes les plus communes pour assainir l’air intérieur :

  • Chlorophytum comosum – « plante-araignée »

C’est une plante vivace résistante et peu exigeante, aux longues feuilles vertes en ruban, parfois panachées de crème.

Elle sera du plus bel effet dans des suspensions métalliques grâce à son feuillage retombant.

Sans aucune toxicité, elle se plaira dans des endroits sans soleil direct.

Idéale pour créer un contraste avec des meubles massifs ou en métal noir, dans un salon ou une cuisine par exemple.

  • Les Dracaena – « Dragonniers »

Arbustes au feuillage vert persistant pouvant atteindre 2 à 3 mètres à maturité, à croissance lente, c’est le sujet idéal pour les grands espaces ouverts ou les mezzanines.

Il existe de nombreuses espèces, et leur entretien est facile si on prend soin de leur apporter assez de lumière au printemps et à l’automne, d’éviter le soleil direct en été, et de garder le substrat humide, mais sans stagnation d’eau.

Attention toutefois, toutes les parties du Draceana peuvent présenter une toxicité pour les animaux domestiques ou les jeunes enfants en cas d’ingestion.

  • Epipremnum aureum – « Pothos doré », « lierre du diable »

Le Pothos doré est une plante vivace dont l’aspect fait penser à une liane.

Elle pourra tout aussi bien être utilisée en suspension retombante qu’en plante grimpante.

Il suffira de diriger ses tiges sur un treillis métallique pour la faire monter le long d’un tuyau disgracieux par exemple.

Espèce peu exigeante et simple d’entretien, le pothos s’avère tout de même toxique pour les chats et les chiens qui l’absorberaient.

En cause : des cristaux d’oxalate de calcium qui provoquent des brûlures dans la cavité buccale des animaux.

  • Chamaedorea seifrizii – « palmier bambou », « palmier nain de Seifriz »

Ses besoins faibles en lumière et en entretien en font une plante très commune de nos habitations, d’autant qu’elle supporte très bien les fumées et assainit l’atmosphère.

S’accommodant de températures de l’ordre de 18 degrés, elle trouvera parfaitement sa place dans une chambre ou une pièce peu chauffée en hiver.

Prudence avec les petits fruits qui sont là aussi toxiques (cependant, pour en posséder un spécimen depuis plusieurs années, je n’ai jamais constaté la présence de fruits)

  • Hedera elix – « Lierre grimpant », « Lierre commun »

Espèce grimpante au feuillage persistant, le lierre grimpant se plaît à peu près partout, au jardin comme à la maison !

Port retombant dans une corbeille au style vintage, port grimpant accroché à un tuteur, ou au premier plan en courant sur le sol, Hedera elix est un atout déco à ne pas négliger quand on veut parfaire sa décoration industrielle avec un peu de verdure !

Point négatif : sa toxicité n’est pas négligeable en cas d’ingestion (des baies, mais aussi de toute la plante)

  • Ficus elastica – « Ficus à caoutchouc », « Caoutchouc »

Le Caoutchouc est une espèce tropicale.

Il conviendra donc de lui apporter assez de lumière et d’humidité pour qu »il puisse s’épanouir.

Ainsi il pourra atteindre facilement 2 à 3 mètres de hauteur !

Mais attention, il n’apprécie guère le changement …

Le Caoutchouc est en outre bien connu pour son latex.

Malheureusement celui-ci peut être irritant ou toxique pour les animaux domestiques.

  • Spathiphyllum – « Fleur de lune »

Espèce facile à vivre, le Spatiphyllum se plaira dans à peu près toutes les conditions, seule sa croissance sera un peu ralentie si les conditions ne sont pas optimales.

Parfaite pour les débutants, la fleur de lune saura vous montrer le moment où elle a besoin d’eau car ses feuilles auront tendance à flétrir, pratique !

Tout comme le Pothos doré, sa toxicité est due à la présence de cristaux d’oxalate de calcium très irritants pour les voies digestives, oculaires, ainsi que pour la peau.

Pothos doré courant autour d'un miroir

Les bienfaits psychologiques des plantes

Une autre étude, réalisée en 2007 par le Center of Health Design, a révélé que l’utilisation de plantes dans un intérieur, réduit le stress, favorise un sentiment de bien-être général, et contribue aussi à diminuer les niveaux de bruits ambiants.

Autrement dit, les végétaux présentent des propriétés apaisantes et améliorent l’humeur.

Mais de quelle manière ? Et bien il a été démontré que la présence de plantes dans un intérieur peut réduire les niveaux de cortisol, l’hormone du stress, dans le sang, ce qui peut contribuer à réduire le stress et l’anxiété. 

Par ailleurs, en augmentant les niveaux d’oxygène dans l’air intérieur grâce à la photosynthèse, les plantes peuvent également aider à améliorer la qualité du sommeil et à augmenter l’attention.

En créant ainsi une ambiance plus agréable et en apportant une touche de vie à l’espace, les plantes vertes  
peuvent également aider à réduire les symptômes de la dépression.

Foire aux questions

Quelles plantes choisir pour un style industriel ?

Les plantes qui conviennent le mieux au style industriel sont des plantes à l’allure simple et géométrique.

Dans ce style, on peut citer les fougères ou les bambous. Ou pourquoi pas des cactus ?!

Dans les intérieurs industriels présentant des hauts plafonds à l’esprit loft, vous pourrez y intégrer les philodendrons, les yuccas ou les ficus.

Moins connus, vous pouvez également essayer Zamioculcas zamiifolia ou Strelitzia nicolai (oiseau de paradis)

Oiseau de paradis

Comment intégrer les plantes dans sa déco industrielle ?

Afin d’intégrer au mieux ses plantes dans sa déco indus, il convient de choisir avec soin ses contenants.

Privilégiez les pots en bois, béton, fer forgé, ou encore en matériaux recyclés, à un pot en plastique ou en résine, beaucoup moins authentique…

N’hésitez pas à varier ces contenants, dans leur forme, leur taille ou leur hauteur afin de créer de la profondeur à votre décoration.

En dehors des pots, vous pouvez vous essayer aux suspensions, aux étagères, ou encore, plus technique, au mur végétal. Effet whaouh garanti !

Il est aussi possible d’intégrer dans son jardin intérieur, des éléments inertes naturels pour structurer l’espace tels que des branches blanchies ou des feuilles, à l’instar de ce que l’on peut trouver dans les intérieurs de style scandinave.

Enfin, les terrariums sont très tendance pour intégrer de la verdure dans un intérieur industriel.

Fabriqués à base de verre, parfois de métal ou de bois, ils s’harmonisent parfaitement au style industriel pour créer des jardins d’intérieur miniatures. Et si vous essayiez ?

Les erreurs à éviter

Lorsque vient le moment de choisir vos plantes, il est important de faire attention aux conditions de culture et de respecter les besoins de chaque espèce cultivée.

La luminosité (en durée et en intensité), l’humidité, ainsi que la température sont les principaux éléments à prendre en compte.

Attention par exemple à l’excès d’humidité qui, en plus d’être néfaste pour la plupart des plantes, pourrait entraîner l’apparition de moisissures au sein de votre maison.

Lors de l’acquisition d’un nouveau spécimen, renseignez-vous sur les besoins de celui-ci, mais aussi sur sa toxicité éventuelle !

En effet, plusieurs d’entre eux présentent une toxicité non négligeable pour les animaux domestiques ou pour les jeunes enfants. Prudence !

Conclusion

Mur végétal salon San Francisco

Amélioration de la qualité de l’air, bénéfices sur la santé psychologique et physiologique, structuration de l’espace, sensation de profondeur, ne sont qu’une partie des nombreux bénéfices qu’apportent les plantes dans un intérieur.

Si les plantes vertes sont les plus utilisées pour enrichir une décoration industrielle, il ne faut toutefois pas négliger les plantes aux couleurs sombres qui sont susceptibles de créer un point de mire intéressant dans une atmosphère parfois abrupte.

En intégrant des éléments de verdure à votre décoration industrielle, vous pouvez ainsi créer un intérieur plus naturel et chaleureux qui respire la vie.

Les plantes, les terrariums, les paniers en osier, en rotin, en bois ou en métal par exemple sont des moyens simples et efficaces pour ajouter une touche végétale à votre déco de style industriel, tout en conservant son caractère unique.

D’ailleurs, en parlant de caractère unique, avez-vous déjà pensé au mur végétal ?

Laisser un commentaire

CONTACTEZ-MOI

@2023 – Indus-Addict-Club.fr